NON À L'ARNAQUE À 370 MILLIONS

CONTRE UN GASPILLAGE INUTILE D'ARGENT

 

POURQUOI SEUL UN NON EST LIBÉRAL

Ce projet est une arnaque

Le modèle prétend être ce qu'il n'est pas. Sous couvert d'une politique familiale, 370 millions de francs seraient gaspillés chaque année - sans aucun des effets désirés.

Politique clientéliste au nom des familles et des professionnels

Bien que de nombreux parlementaires fédéraux ayant des enfants bénéficieraient de ce projet de loi, la plupart des familles de Suissevse retrouveraient les mains vides.

Ce projet ne fait rien pour l'économie ou le marché du travail

La Suisse souffre d'une pénurie de travailleurs qualifiés, et cette pénurie va s'accentuer. Cette proposition nous enlève toute marge de manœuvre pour prendre les mesures appropriées pour la contrer.

Pas adapté à la classe moyenne

La classe moyenne au sens large ne bénéficie pas de la proposition. Plus de la moitié des familles repartent les mains vides ou ne font que des bénéfices anecdotiques.

Ne promeut ni la conciliation famille/travail, ni l'égalité

Ce projet d'arnaque n'améliore pas la compatibilité entre vie de famille et vie professionnelle, mais réduit surtout la charge fiscale pour les parents ayant des revenus élevés.

Ce projet est coûteux et inutile

En ces temps de crise due au coronavirus, il est irresponsable de dépenser 370.000.000 de francs par an - sans recevoir aucun bénéfice en retour.

 

REJOINDRE LE COMITÉ

Katrin Cometta (Winterthur), Barbara Schaffner (conseillère nationale, Zürich) Viviane Kägi (Zürich), Geraldine Danuser (Coire, Grisons), Benjamin Gautschi (Zürich), Dyami Häfliger (Langenthal, Berne), Simon Pfister, David Limacher (Lucerne), Tabea Estermann (Zoug), Benjamin Locher (Zürich), Furkan Oguz (Zürich), Nina Schneider (Soleure), Boris Ulmer, Marco Knubel (Berne), Moreno Christen (Schaffhouse), Dominik Wyler (Bâle campagne), Mario Hediger (Zürich), Silvan Baumann (Schaffhouse), Tim Bucher (Schaffhouse), Johannes Leutenegger (Wil, St-Gall), Fiona Wiedermeier (Argovie), Wangdü da Silva (Zürich), Nikolai Orgland (Vaud), Florian Fuss (Zürich)

 

Andrea Caroni

Conseil des États PLR

Je suis en faveur d'un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, et de larges réductions d'impôts.

Cependant, cette proposition passe à côté des deux objectifs et nous prive même des moyens de les atteindre. Je voterai donc Non le 27 septembre.

Kathrin Bertschy

Conseillère nationale PVL

Cette proposition ne fait rien pour la conciliation de la vie de famille et de la vie professionnelle. Au contraire : elle nous enlève toute marge de manœuvre financière pour améliorer cette situation en particulier. Je rejette donc ce projet mensonger.

Tobias Vögeli

Co-président JVL Suisse

Sous couvert d'une politique familiale, 370 millions de francs seraient gaspillés chaque année sans bénéfice. Cela torpille le véritable objectif d'amélioration de la conciliation entre la famille et la carrière. Je rejette donc cette arnaque.

Christa Markwalder

Conseillère nationale PLR

Ce projet de loi ferait entrer l'initiative familiale de l'UDC, rejetée par le peuple, par une porte dérobée. Les pertes fiscales élevées rendraient l'imposition individuelle impossible.

KOMITEE
NEIN ZUR MOGELPACKUNG
 
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

© 2020 NEIN ZUR MOGELPACKUNG